2 stratégies courantes pour votre planification budgétaire (copie)
sous titre
22 November, 2021 by
2 stratégies courantes pour votre planification budgétaire (copie)
Solutions EXIA inc., Benoit Girard


COMMENT METTRE EN PLACE L'ANALYTIQUE EN PARALLÈLE À UNE MIGRATION DE ERP

Votre organisation décide de migrer à un nouveau ERP? La perception courante de plusieurs gestionnaires est que la mise en place du BI doit attendre après la fin de la migration à un nouvel ERP.  Cependant lorsqu'on parle aux unités d'affaires, ils vous diront que les besoins en analytiques ne disparaissent simplement pas d'un coup parce que l'organisation est en train de changer de ERP !  Comment pallier a cette dichotomie ?  Comprenez pourquoi et explorer les solutions qui s'offrent à vous pour faire d'une pierre deux coups.

Mots: 815 Temps de lecture: 4 minutes 4 secondes

Les enjeux

La croissance organique, les acquisitions, la montée en maturité du modèle d'affaire induisent des changements importants sur les processus des organisations et indirectement sur les systèmes opérationnels qui supportent ceux-ci.  Ce qui était adéquat hier n'est plus suffisant aujourd'hui, et la décision est alors prise de se doter d'un ERP plus puissant, souvent avec l'espoir d'améliorer en même temps l'accès à une information plus fiable et plus riche.  

Le réflexe premier est alors de repousser toute initiative BI après la mise en production du nouvel ERP.  Ceci est principalement dû aux perceptions suivantes ;

  1. La perception que le nouvel ERP permettra de couvrir directement tous les besoins analytiques (promesse de tous les éditeurs de ERP)

  2. La perception que les efforts considérables devant être investit dans la migration vers un nouvel ERP est trop grande et qu'il ne sera pas possible de faire autre chose durant ce temps.

Or ces deux perceptions sont faussées.   

La première, évidente, est que les solutions analytiques génériques des ERP ne sont jamais adaptées à la réalité complexe des organisations car elle ne peuvent pas prévoir d'avance quels sont les enjeux analytiques exacts que vivent une organisation. Ceci est une évidence pour tout ceux qui ont vécu une transition par le passé.

La seconde, plus pernicieuse, est que la migration d'un ERP engendre plusieurs autres enjeux beaucoup moins connus mais encore plus importants pour l'organisation.  Ne rien faire cause alors encore plus de mal.

Enjeu de la conservation de l'historique

La conservation des données historiques qui sont présentes dans le ERP actuel est un besoin clé permettant d'assurer une continuité entre l'ancien et le nouveau monde.  Cependant la tentation de migrer les données historiques vers le nouvel ERP s'avère en général très coûteuse et reste souvent incomplète dû à l'incompatibilité des structures de données internes des deux ERP.

Le découplage des données opérationnelles de celles analytiques permet de résoudre facilement ce problème avec des modèles de données analytiques qui sont indépendants des ERP, ce qui permet de conserver les données historiques seulement dans la couche analytique avec celles provenant éventuellement du futur ERP.

Ne perdez pas vos données historiques dans la migration! Continuez d’y accéder de la même manière qu’auparavant, en ayant en plus accès aux données provenant du nouveau ERP.

Enjeu des risques associés à la gestion du changement

La migration des opérations à un nouvel ERP est un enjeu majeur de gestion du changement dans toute organisation.  Les écrans de saisie, les termes utilisés ainsi que les écrans d'accès aux données du module de reporting vont imposer un changement complet et donc des besoins de formations importants.

La standardisation apportée par un environnement analytique indépendant permet de mitigez les impacts de l’introduction d'un nouvel ERP au niveau de l'analytique et du reporting.  Vos équipes peuvent continuer d'utiliser les données de la même manière qu'auparavant, durant et après la migration au nouvel ERP.

Enjeux de la continuité analytique

Les besoins analytiques existants sont une des raisons menant à la décision de changer de ERP.  Ces besoins sont tout aussi criant aujourd'hui et l'impact de ne pas y remédier induit un risque important pour une organisation.  D'abord la promesse qu'un nouvel ERP permettra de régler l'ensemble des besoins analytiques est un mirage qui perdure depuis plus de 20 ans. Si elle était vraie alors il n'y aurait aucune raison commerciale pour quiconque de se spécialiser en BI.  

Repousser la décision à plus tard ne fait qu'augmenter ces impacts et diminuent d'autant les bénéfices anticipés d'un nouvel ERP.  Il est possible d'y répondre maintenant avec une stratégie de découplage analytique adéquate qui permet d'abord un gain immédiat et qui sera ensuite renforcée lors de la mise en production future du nouvel ERP.

Conclusion

Nous avons montré que les perceptions courantes relativement aux besoins analytiques sont faussées lors de migration à un nouvel ERP, et que la décision de repousser à plus tard les investissements analytiques n'est pas nécessairement la meilleur option.  Il est possible de bénéficier aujourd'hui plutôt que demain de la mise en place d'une solution analytique par l'adoption d'une stratégie analytique parallèle indépendante. 

  Contactez-nous pour en savoir plus


2 stratégies courantes pour votre planification budgétaire (copie)
Solutions EXIA inc., Benoit Girard 22 November, 2021
Share this post
Archive